Coutellerie Amateur

Petites explications sur les couteaux

Cet article vise à détailler les divers schémas de couteaux pliants, de divers systèmes de verrouillage ainsi que la nomenclature des divers constituants de couteaux à lame fixe.

* COUTEAUX A LAMES FIXES *

Eclaté de lames * Légende*
• 1) Rivet
• 2) Trou pour courroie
• 3) Lame
• 4) Semelle
• 5) Mitre
• 6) Plaquette du manche
• 7) Soie filetée
• 8) Garde
• 9) Manche
• 10) Pommeau

• Il y a deux types de couteaux à lames fixes :

Les couteaux dits  » A plate semelle  » parfois appelés  » De plein manche « . (En haut sur l’image)

Les couteaux appelés  » A montage sur soie  » . (En bas sur l’image)

• Montage à plate semelle : Type de couteau où la soie suit le contour du manche et est visible entre les deux plaquettes du manche.
• Montage sur soie : Type de couteau où la soie s’amincit et pénètre à l’intérieur du manche.
• Pommeau : Partie du couteau fixée à l’extrémité du manche.
• Ricasso : Partie du couteau située devant la garde (ou la mitre).
• Rivet : Petite tige de métal (parfois faite d’autres matériaux) servant à fixer les plaquettes du manche, les gardes ou les mitres au couteau
• Soie : Partie du couteau qui se prolonge dans le manche.
• Emouture : La partie de la lame qui s’amincit pour former le tranchant. Il existe plusieurs types d’émouture tels que l’émouture plate (en V), l’émouture concave, l’émouture convexe et l’émouture ciseau.
• Faux tranchant : Partie de la lame située à l’opposé du tranchant (sur le dos de la lame). Par définition, le faux tranchant est généralement non aiguisé.
• Garde : Pièce située entre la lame et le manche, servant généralement à empêcher la main de glisser vers la lame tout en protégeant aussi le manche.
• Laiton : alliage de cuivre et de zinc, ductile et malléable. Utilisé en coutellerie pour les gardes, les mitres ou les rivets
• Mitre : Les mitres ont la même utilité que les gardes mais ne sont pas conçues de la même manière. Contrairement à la garde qui dépasse de la lame, la mitre ne dépasse pas de la lame et est faite de deux morceaux fixés de chaque côté du couteau (entre la lame et le manche).
• Plaquette : Parties extérieures du manche qui viennent se fixer à la semelle du couteau, généralement en bois, en corne ou en matière synthétique . ( G-10, Micarta, Fibre de verre ou de carbone etc…)
• Intercalaire : Pâte synthétique présente entre certaines plaquettes et la semelle du couteau . Utilisé souvent sur des plaquettes précieuses possédant des aspérités . Utilisé sur des manches en Ivoire , Mammouth, Vieil Os ; Quelquefois les intercalaires sont en cuir servant de « Tampons » .

* COUTEAUX PLIANTS*

shéma laguiole * Légende*
• 1) Clou perdu
• 2) Clou de Maillechort
• 3) Lame
• 4) Tire-bouchon
• 5) Poinçon
• 6) Plaquettes
• 7) Platines
• 8) Mitre de tête
• 9) Mitre de pied
• 10) Ressort

* LES PRINCIPAUX PROFILS DE LAMES *

Lames 1 : Dos Plat
2 : Trailing – Point (Découpage en tranches)
3 : Clip – Point (exemple : Bowie)
4 : Drop Point (Forme convexe-lame « Bourbonnaise »)
5 : Spear – Point (Lame à pointe centrée)
6 : Needle – Point
7 : Spay – Point
8 : Tanto
9 : Sheep Foot (Pied de mouton)
10 : Wharncliffe (Lame « Piétain »)

* TYPE D’EMOUTURE *
emouture_5
• L’émouture correspond à la partie de la lame qui s’affine au fur et à mesure qu’elle s’approche du point le plus tranchant.

1 – L’émouture creuse ou concave.

• Ce type d’émouture est également appelée émouture concave. L’émouture de la lame est de petite taille. L’émouture creuse est réalisée à partir d’une meule et d’un backstand. Ce type d’émouture a l’avantage de rester fine même après de nombreux aiguisages.
• Le creux se forge à partir du quart de la lame. On retrouvera couramment l’émouture creuse sur les couteaux à lame flexible ainsi que les désosseurs.

2 – L’émouture en « V » ou « émouture plate.

• La fabrication de l’émouture en V se fait grâce à une lime ou au backstand avec un support.
• L’avantage de ce type d’émouture réside dans son tranchant performant et dans sa solidité. On retrouvera cette forme d’émouture sur beaucoup de couteaux forgés.

3 – L’émouture ciseau

• Ce type d’émouture, aussi connu sous le nom de chisel ground (traduction en anglais) est couramment utilisé sur les couteaux de cuisine et surtout sur les couteaux japonais. L’émouture ciseau sera réalisée avec une lime et un backstand. L’émouture ciseau se caractérise par la présence du tranchant sur une seule partie du couteau. Il reste donc le dos du couteau, sans émouture et qui ne sera pas tranchant.
• Bien qu’il n’y ait qu’un seul tranchant, l’émouture ciseau est efficace. Le défaut que présente ce type d’émouture est que ceux-ci ont une courte durée de vie.

4 – L’émouture convexe

• L’émouture convexe sera également appelée l’émouture bombée. Ce type d’émouture présente un tranchant obtus. Cette forme d’émouture est une forme évoluée de l’émouture plate. Elle peut d’ailleurs être obtenue en aiguisant l’émouture plate à de nombreuses reprises. Elle sera réalisée avec une lime ou au backstand avec un support. L’avantage de ce type d’émouture est la durée de vie de son tranchant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s